Si vieillir est toujours inexorable, la science moderne ne cesse de chercher les techniques et les moyens de freiner et de retarder, tant que faire se peut, les outrages de l’âge. Les liftings du visage et les traitements du visage anti-âge ont constitué les armes de prédilection de la médecine esthétique pour contrer le vieillissement. Or, un nouveau terrain de recherche, qui pourrait sembler improbable à première vue, vient aujourd’hui étoffer l’arsenal de possibilités des chirurgiens esthétiques : la rhinoplastie en tant que moyen de gagner quelques années de jeunesse du visage.

Quand la machine dit que la Rhinoplastie rajeunit

rhinoplastie en tunisie

La rhinoplastie est une chirurgie agissant sur la morphologie du nez. De la simple imperfection à la malformation, elle est capable de modifier en profondeur la morphologie du nez et en faire un élément naturellement intégré au visage. Jusqu’à aujourd’hui, on ne voyait pas vraiment le potentiel de rajeunissement propre à la rhinoplastie, comme un des atouts majeurs de cette procédure.

C’est justement ce point qui a été le centre d’intérêt d’une équipe de chirurgiens plastiques de l’Université de Californie aux Etats-Unis. Une recherche très récente vient de conclure que la rhinoplastie peut être un moyen efficace, pour gagner un effet de rajeunissement allant de 3 à 7 ans. Publiée dans l’Aesthetic Surgery Journal, une source de référence en matière de chirurgie plastique, l’étude révèle qu’un nouveau logiciel d’apprentissage automatique a estimé de manière on ne peut plus objective (car la machine ne ment jamais !) l’âge d’un échantillon de 100 patientes, âgées de 16 à 72 ans, ayant subi des rhinoplasties. Dans un des cas, le logiciel, ayant estimé l’âge d’une patiente entre les 32 et les 36 ans avant l’intervention, avait déterminé l’âge de la même patiente à 26 ans après la chirurgie.

Rhinoplastie : intervention esthétique à bénéfices multiples

Bien qu’il s’agisse d’un bénéfice collatéral, il est désormais permis scientifiquement d’avancer l’idée que la rhinoplastie ne se confine pas à un rôle esthétique et correcteur des imperfections du nez. Elle disposerait aussi d’un potentiel de rajeunissement non-négligeable. L’étude a démontré l’intérêt d’intégrer les technologies informatiques de pointe, basées sur l’apprentissage automatique, au domaine de la chirurgie plastique en générale, et de la rhinoplastie en particulier.