Réduction mammaire Tunisie : chirurgie de l’hypertrophie mammaire

La réduction mammaire en Tunisie est une intervention chirurgicale dédiée au traitement de l’hypertrophie mammaire, caractérisée par une forte poitrine. Un volume de seins très important qui peut être dévalorisant et handicapant sur le plan esthétique ou fonctionnel.

Sur le plan esthétique, un volume excessif des seins ne procure par toujours une belle poitrine. En outre, il est souvent associé à cette disgrâce, un affaissement des seins et même une asymétrie mammaire.

Sur le plan fonctionnel, une hypertrophie mammaire entraîne des douleurs diverses notamment au niveau du cou, des épaules et du dos. Aussi, elle peut causer une gêne lors de la marche, de la pratique du sport, de même qu’elle limite le choix vestimentaire. C’est pourquoi une plastie mammaire de réduction pour hypertrophie est souvent nécessaire.

L’intervention permet alors de réduire le volume des seins, de corriger la ptôse et l’asymétrie mammaire. Le but étant d’avoir des seins plus harmonieux.

Prix réduction mammaire Tunisie

Le prix réduction mammaire Tunisie est de 2980 euro. Il inclut plusieurs prestations : frais de l’opération, honoraires du médecin, séjour dans un hôtel pendant la période de convalescence, suivi postopératoire, etc. Le tarif proposé par notre agence de tourisme médical peut varier si l’opération est associée à un lifting mammaire.

Indications sur la réduction des seins

Pour atteindre un tel résultat, le chirurgien doit agir sur deux composantes du sein. La première porte sur la glande mammaire. Lorsqu’il faut réduire le volume des gros seins, le plasticien doit nécessairement enlever une partie de la glande mammaire. Le volume à retirer est déterminé au cours de la consultation préopératoire. En précisant que cette intervention peut être prise en charge par la sécurité sociale si le volume glandulaire à enlever n’est pas très important. Une liposuccion peut aussi être nécessaire si l’on constate la présence d’un excédent de graisse.

Au niveau cutané, le chirurgien doit réséquer la peau en excès afin de d’ascensionner l’aréole et le mamelon. L’excès de peau est alors enlevé pour donner une forme plus belle aux seins. 4 types de cicatrises sont alors possibles dans ce cas :

  • une cicatrice péri-aréolaire
  • une cicatrice verticale
  • une cicatrice horizontale
  • une cicatrice en forme d’ancre qui comprend toutes les cicatrices précédentes.

Mais, le volume de seins restant après une réduction mammaire doit être en parfaite harmonie avec la silhouette de la patiente.

Avant une réduction de la poitrine

La première consultation entre le chirurgien et la patiente est importante et indispensable pour s’assurer qu’il y a compréhension et accord avec les résultats finaux attendus de la procédure. Des analyses sanguins et des photographies peuvent être prises. De nombreux médecins recommandent également une mammographie avant l’opération pour s’assurer qu’il n’y a pas de cancer.

La patiente peut également poser toutes les questions qu’elle souhaite pendant ce rendez-vous : sur le type de l’anesthésie, les effets secondaires de l’opération, les contre-indications, est-ce que le résultat serait ou non comme elle l’attend, etc.

Déroulement d’une chirurgie de réduction mammaire

Une chirurgie de l’hypertrophie mammaire se déroule sous anesthésie générale. L’intervention dure environ 2h. Le choix de la technique de réduction dépend de chaque chirurgien.

reduction mammaire tunisie

La première étape consiste à réaliser des incisions sur les zones concernées. Ces incisions permettent d’éliminer les différents tissus mammaires. Après l’ablation de la peau, on procède au retrait des masses graisseuses et du tissu glandulaire. Après avoir sculpté le sein, le chirurgien peut réaliser des sutures avec du fil résorbable pour limiter la tension cutanée lors de la cicatrisation et sauvegarder la forme du sein.

Pour restructurer le sein, l’on ascensionne le mamelon et l’aréole. Les régions sous aréolaires sont suturées ensuite. Il en ressort des seins plus petits. La mise en place d’un drainage est nécessaire pour favoriser la coulée du liquide au cours de la cicatrisation.

Suites opératoires d’une réduction des seins

Après la chirurgie, un bandage élastique ou un soutien-gorge de contention spécial est placé sur les bandages de gaze et les tubes de drainage. Les bandages et les tubes sont retirés en un jour ou deux. Le soutien-gorge est porté 24 heures sur 24 pendant plusieurs semaines. Les points sont enlevés une à trois semaines après l’opération.

Les activités normales, y compris les relations sexuelles, peuvent être restreintes pendant plusieurs semaines.

Les cicatrices resteront généralement rouges et peuvent être levées pendant plusieurs mois, mais elles disparaîtront graduellement et deviendront moins visibles. Cela peut prendre jusqu’à un an avant que les seins atteignent leur position finale et leur taille.

  • La patiente peut avoir des douleurs légères qui peuvent être atténuées des antalgiques sont prescrits en cas de douleurs.
  • La patiente peut sentir des gênes en levant les bras après une plastie de réduction des seins. Mais cette gêne disparaît quelques temps après.
  • Les ecchymoses et les œdèmes qui surviennent après cette opération, vont disparaître rapidement.
  • Le port d’un bustier après le retrait du pansement est recommandé.

Résultat d’une chirurgie esthétique pour réduire le volume des seins

Un délai de 6 mois à 1 an est nécessaire pour apprécier le résultat d’une plastie de réduction de l’hypertrophie mammaire.

Le volume des seins est réduit, la symétrie parfaite, l’harmonie retrouvée, bref des seins plus jolis après une réduction mammaire. La patiente est satisfaite par sa nouvelle poitrine. Il peut cependant avoir des cas d’imperfection de résultats. Pour y pallier, il est souhaitable de confier sa réduction mammaire à un chirurgien qualifié.

Les éventuelles complications après une réduction des seins

L’anesthésie peut constituer un risque pour la réduction mammaire que pour toute autre chirurgie. Le médecin-anesthésiste doit donc présenter ces risques liés à l’anesthésie au patient.

D’autres risques peuvent exister. Il s’agit des cas d’accidents thrombo-emboliques (embolie pulmonaire, phlébite), un risque d’infection qui nécessitera une antibiothérapie, le risque d’hématome, celui de ressentir moins de sensibilité sur la zone opérée, celui d’avoir des cicatrices inesthétiques. Tous les risques liés à la chirurgie seront présentés au patient avant l’intervention.